Archives de Catégorie: L’interrogation directe et indirecte

L’interrogation directe et indirecte

Par défaut
L’interrogation directe et indirecte

L’INTERROGATION DIRECTE

Il existe trois types d’interrogation :

  1. Avec l’intonation : Tu viens ?

  2. Avec Est-ce que : Est-ce que tu viens ?

  3. Avec Inversion verbe-sujet : Viens-tu ? (registre soutenu)

L’interrogation peut être introduite par des mots interrogatifs :

QUI : QUI vient ce soir ?

OÙ : Où vas-tu ?

COMMENT : Comment tu t’appelles ?

COMBIEN : Combien tu en veux ?

COMBIEN DE /D’ : Combien d’argent as-tu besoin ?

POURQUOI : Pourquoi tu es/ es-tu en retard ?

QUAND : Quand vous partez/ partez-vous en vacances ?

QUEL/QUELLE/ QUELS/QUELLES + NOM (adj. interrogatif) : Quelles œuvres connaissez-vous ? Quel tableau préfères-tu ?

Quelles créations préférez-vous ? (quelles+ nom= adjectif interrogatif)

Lesquelles préférez-vous (pronom interrogatif)

Combien de livres as-tu pris ? (adjectif interrogatif)

Combien ça coute? (adverbe interrogatif)

LEQUEL/ LAQUELLE/ LESQUELS/ LESQUELLES (pron. Interrogatif) : laquelle préfères tu ?

L’INTERROGATION INDIRECTE

Est introduite par un verbe (comme demander, se demander, ne pas savoir, ignorer, dire, etc.) et n’a pas de point d’interrogation.

La dif­fé­ren­ce essentielle par rapport à l’in­ter­ro­ga­tion directe, c’est que dans une proposition interrogative in­di­recte on uti­li­se en règle gé­né­ra­le l’or­dre des mots normal (svo, sujet-verbe-objet), il n’y a pas d’inversion.

Exemple :

I.directe : Comment as-tu appris le français ?

  1. indirecte :

J’aimerais savoir/ Je me demande comment tu as appris le français.

La transformation d’une question directe en interrogation indirecte :

  • Dans l’interrogation partielle (où?, quand? etc.), on reprend généralement le même mot interrogatif que dans la question directe, et on utilise l’ordre des mots normal:

Comment as-tu appris la nouvelle? →
J’aimerais savoir comment tu as appris la nouvelle.

  • Dans l’interrogation totale (Est-ce que…), l’idée d’interrogation est exprimée par la conjonction si :

Êtes-vous d’accord? / Est-ce que vous êtes d’accord? →
J’aimerais savoir si vous êtes d’accord.

(Est-ce que) Tu participes ? Je veux savoir si tu participes.

Changements !

Interrogation directe

Interrogation indirecte

Est-ce que

Est-ce que tu aimes le français ?

Si

Je veux savoir si tu aimes le fr.

Qu’est-ce que

Qu’est-ce qu’on va manger ?

Ce que

Je ne sais pas ce qu’on va manger.

Qu’est-ce qui

Qu’est-ce qui est plus important ?

Ce qui

Dis-moi ce qui est plus important.

Qui

Qui as-tu appelé ?

Qui

Je me demande/ Je   veux savoir qui tu as appelé.

Rappel partitifs :

à+le= au ; de+le= du ;

Avec l’interrogation :

à+lequel= auquel

de+lequel= duquel

à+lesquel(le)s= auxquel(le)s

de+lesquel(le)s= desquel(le)s

Exemples:

À quel artiste tu penses ? Auquel

Quelles pages tu veux ? Lesquelles tu veux ?

Tu veux parler de quelles œuvres ? Desquelles ?

Quels peintres tu connais ? Lesquels tu connais ?

Qu’est-ce qui a provoqué l’accident ? Je veux savoir ce qui a provoqué l’accident.

Attention avec l’interrogation indirecte:

1. Commence par un verbe introducteur: demander, se demander, savoir, ne pas savoir, ignorer, dire..

2. Elle n’a pas de point d’interrogation (?)

Qu va m’aider? = Je me demande / Je veux savoir qui va m’aider.

3. L’inversion verbe-sujet de l’interrogation indirecte n’est pas possible dans l’interrogation indirecte:

Qui as-tu appelé? = Je me demande/ Je veux savoir qui tu as appelé

Où vas-tu?= Je me demande / Je veux savoir / Dis-moi où tu vas.

Comment fais-tu pour rester mince? = Je me demande/ Je veux savoir comment tu fais pour rester mince.

Maintenant il faut réviser 🙂

Interrogation directe-indirecte I

Interrogation directe-indirecte II

Interrogation directe-indirecte III

Interrogation indirecte

 

 

 

Publicités